Ch’Lanchron
paraît
depuis 1980
Accueil
du site picard
lanchron.fr
Écouter ou
lire du picard

Sur scène
Une brève
présentation de
Ch’Lanchron
Les numéros de
Ch’Lanchron
éch jornal picard
Les auteurs
publiés dans
Ch’Lanchron
Langue picarde
Vitalité du picard
Les liens
Nouveautés
et mises à jour

Plan du site
 « Ch’Lanchron » c’est aussi le journal trimestriel écrit tout en picard Un « lanchron » c’est un pissenlit 35 ans de scène, 90 chansons en picard à notre répertoire Logo officiel de « Ch’Lanchron » Gadrouille est la mascotte de « Ch’Lanchron » Toute une collection de livres picards de référence À doù qu’o s’édvise in picard ? Ravisez ichi ! Quoé d’neu din « lanchron.fr » ?
Abonnez-vous !
Ch’Lanchron
1 an pour 22 €

Table des
textes parus dans
Ch’Lanchron

Écouter des chansons
Jouer et écrire
Activités de
l’association
Ch’Lanchron

Le roman picard
La fableLa BD.
Le théâtre picard
Commandez
les éditions de
Ch’Lanchron

Le moyen picard
La littérature
du picard moderne

Quoé d’neu din « lanchron.fr » ?

Du gris

Élisabeth MANIER


Parler picard d’Escarbotin (Vimeu) (commune de Friville-Escarbotin-Belloy, Somme)

Texte picard intégral publié dans Ch’Lanchron nº65 ©août 1996

Traduction littérale en français de Jean-Luc Vigneux


Gris plomb, gris vért érgint, gris d’fér
- Si j’mins, tu voès, j’vas in Infér -
J’sus seure éq tous les gris du monne
I s’értrouv’té din la Baie d’Sonme.

Y a des piots nuages éd boin temps,
Quasimint gris, quasimint blancs,
Qu’éch vint, din s’coursé vacabonne,
Il éflèpe, pi qu’il abandonne...

Mais quante i s’invironne, éch temps,
Ch’est du gris sombe, lourd, émnaçant,
Qu’il éclate in méchantes grinchèes :
O s’creurouot quante él vrépe i tchèt.

Y o tout plein d’gris din chés nuèes :
Pérle, èrdoése, meume él gris chindrè
Qu’chés jonnes romieux l’ont dsu leus ailes...
... L’gris-beige étou, d’chés pieutes teurtrélles.

Din chés hérbus vért-érgintè,
- Doù qu’chu ho d’bérbis étreumè,
Trantchille, à tchœur éd jour i poaiche,
Intré les ieux qu’la mér al laiche -

Ch’lilas-d’mér étou il est gris,
Mais d’un gris-mauve, conme adouchi.
Quante o ll’érbèe, in vnant dé loin,
Ch’est conme des taques éd vieil-érgint.

Pi quante o tchitte él bord éd mér,
Qu’o rinte un molé din chés térres,
O peut vir les flèpes éd feumèes,
Grises étou, d’chés camieux brulès.
 
Gris de plomb, gris vert argenté, gris de fer,
- Si je mens, tu vois, je vais en Enfer -
Je suis sûre que tous les gris du monde
Se donnent rendez-vous en baie de Somme.

Il y a les petits nuages du printemps,
Presque gris, presque blancs,
Que le vent, dans sa course vagabondante,
Met en lambeaux, puis qu’il abandonne...

Mais quand le ciel s’obscurcit,
C’est le gris sombre, lourd, menaçant,
Qui éclate en pluies mauvaises :
On se croirait alors à la tombée de la nuit.

Il y a plein de sortes de gris dans les nuages :
Perle, ardoise, même le gris cendré
Que les jeunes pigeons-ramiers ont sur leurs ailes...
... Le gris-beige aussi, des petites tourterelles.

Dans les touffes d’herbe vert-argentées
- Où le troupeau de moutons clairsemé
Pâture tranquilement à longueur de journée,
Entre les flaques d’eau laissées par la mer -

La statice aussi est grise,
Mais d’un gris-mauve, comme adouci.
Quand on le regarde, en venant de loin,
Ce sont comme des taches de couleur vieil argent.

Et, quand on laisse le bord de mer,
Que l’on rentre un peu dans les terres,
On peut voir les fils de fumées,
Grises aussi, des fanes de pomme-de-terre brulés.


Ce texte a été sélectionné pour le livre sonore de l’exposition "Matière de Picardie : regards sur l’identité picarde"
créée à l’initiative du Conseil Régional de Picardie en 1996 et diffusée par l’Office Culturel Régional de Picardie.
Voulez-vous lire un autre poème d’Élisabeth Manier ? Il a été publié dans Ch’Lanchron nº 82 (novembre 2000).

Dernière mise à jour :
27-03-2013
Pour tout renseignement
écrivez à Gadrouille
Retour en haut
de cette page
Rapasse à no moaison !
(vers le plan du site)
© Ch’Lanchron 2000
CH’LANCHRON
  « Espace Saint-Gilles » (CM-17) Bâtiment 9 - 82 rue Saint-Gilles
80100 ABBEVILLE   Picardie   (FRANCE)
Téléphone / Fax
(33) 03.22.31.01.55.