Ch’Lanchron
paraît
depuis 1980
Accueil
du site picard
lanchron.fr
Écouter ou
lire du picard

Sur scène
Une brève
présentation de
Ch’Lanchron
Les numéros de
Ch’Lanchron
éch jornal picard
Les auteurs
publiés dans
Ch’Lanchron
Langue picarde
Vitalité du picard
Les liens
Nouveautés
et mises à jour

Plan du site
 « Ch’Lanchron » c’est aussi le journal trimestriel écrit tout en picard Un « lanchron » c’est un pissenlit 35 ans de scène, 90 chansons en picard à notre répertoire Logo officiel de « Ch’Lanchron » Gadrouille est la mascotte de « Ch’Lanchron » Toute une collection de livres picards de référence À doù qu’o s’édvise in picard ? Ravisez ichi ! Quoé d’neu din « lanchron.fr » ?
Abonnez-vous !
Ch’Lanchron
1 an pour 22 €

Table des
textes parus dans
Ch’Lanchron

Écouter des chansons
Jouer et écrire
Activités de
l’association
Ch’Lanchron

Le roman picard
La fableLa BD.
Le théâtre picard
Commandez
les éditions de
Ch’Lanchron

Le moyen picard
La littérature
du picard moderne

Quoé d’neu din « lanchron.fr » ?

Ch’Lanchron en assemblée générale :
“faire vivre le picard” tout simplement !




Avec l’ouverture d’un site Internet entièrement consacré au parler picard, Ch’Lanchron a réalisé au cours de l’année dernière un évènement qui a été salué tant sur le plan local qu’au delà de nos frontières. En permettant à tous ceux qui consultent le réseau international (le "web" selon les plus férus) de lire ou d’écouter du picard, c’est un nouveau moyen de communication qui s’ouvre pour notre dialecte. C’est aussi une nouvelle expression de la volonté de Ch’Lanchron de poursuivre son but principal, celui inscrit en tête de ses statuts : “faire vivre le picard”. Tel est le principal bilan qui a été tiré par l’association lors de son Assemblée Générale qui s’est tenue à Abbeville au début du mois.

De la Cyber-Bistouille à l’université


Depuis novembre 1996, ce sont plus de 2.000 personnes qui ont visité les pages électroniques picardes, soit 6 à 7 surfers par jour. Ils viennent aussi bien du Pays de Galles, du Canada, des USA, que de Nouvelle-Zélande, de Suisse, de Belgique ou d’Amiens. Le succès, en décembre dernier, de la première "Cyber-Bistouille" à Abbeville, avait permis de faire une démonstration publique de l’outil informatique aux Picardisants. Maintenant, cette expérience sur Internet, est devenue une réalité et même un besoin, puisque le site est inscrit au programme des études supérieures de linguistiques de l’université américaine de Bloomington ! Dans les semaines à venir, les pages seront complétées, et le site sera présenté sur La Cinquième le 25 octobre à 10 heures (rediffusion le mardi 28) dans l’émission "Net plus ultra". Il vient d’être sélectionné par la télévision pour illustrer la vitalité des langues régionales sur l’Internet, ce qui en dit long sur sa qualité et son originalité. Tout un chacun peut aussi le consulter gratuitement en ligne.

Le picard langue écrite et colorée !


L’écrit reste pour Ch’Lanchron une priorité et un support de diffusion privilégié de la littérature picarde. La publication d’un premier roman Chl’autocar du Bourq-éd-Eut a retenu l’attention de la société d’Émulation d’Abbeville, qui a souhaité une communication sur le thème de la démarche littéraire en picard. Deux autres livraisons spéciales du trimestriel nous sont parvenues en cours d’année : le texte intégral de la pièce de théâtre "Canteraine", véritable roman policier, était inséré dans le nº67 ; puis le récent nº69 de cet été, nous a apporté une anthologie de la littérature érotique picarde contemporaine. Véritable gageure, ce recueil, a été réalisé avec la complicité de dessinateurs humoristiques. Les risques qu’un tel thème risquait d’engendrer ont été soigneusement évités, et la littérature picarde n’a pas à rougir de ces pages gaillardes, manifestement appréciées des lecteurs. C’est sur cet élan que Ch’Lanchron accueillera prochainement son 2000ème abonné, puisqu’ils sont déjà 1992 fidèles depuis plus de 17 ans.

Le picard sur scène et en projets


Après une tournée dans une dizaine de villages, la troupe de Ch’Lanchron, tous amateurs tant des planches que de leur langage, est en train de renouveler son spectacle pour cet automne. Le théâtre, le conte et les chansons en picard sortiront des coulisses à la demande des comités des fêtes. dans un autre domaine, l’exposition “Aveuc d’él pleuve” est toujours proposée en direction du public scolaire, en collaboration avec la Fédération des Œuvres Laïques de la Somme qui en assure la promotion. Textes et photographies entourent nos nuages d’une poésie qui rime avec le pays picard.
Si Ch’Lanchron a également pour vocation d’accueillir les chercheurs et les étudiants qui établissent des dossiers sur le patrimoine linguistique régional, le grand public n’est pas laissé pour compte. Deux éditions sont prévues pour les mois à venir. La première, avec la reprise intégrale des "Contes éd no forni", sera l’occasion d’un hommage rendu à Armel Depoilly, l’auteur de Dargnies (Vimeu), dont 1998 marquera le dixième anniversaire de la disparition. La seconde mettra en exergue un auteur de l’Amiénois, Aimé Savary (de Beauquesne) dans un recueil de ses textes inédits. Une souscription sera prochainement lancée.
Nous sommes donc rassurés : "chés Lanchronneux", comme on les appelle, ne manquent pas d’idées et nous pouvons leur faire confiance pour "faire vivre le picard". Leur passion est rivée à leur âme picarde, et elle sera bientôt diffusée sur un nouvel autocollant dont nous vous réserverons la primeure.


Un scène de "Ch’souglou"
création 1996-97 de l’équipe théâtre de Ch’Lanchron

Dernière mise à jour :
27-03-2013
Pour tout renseignement
écrivez à Gadrouille
Retour en haut
de cette page
Rapasse à no moaison !
(vers le plan du site)
© Ch’Lanchron 1999
CH’LANCHRON
  « Espace Saint-Gilles » (CM-17) Bâtiment 9 - 82 rue Saint-Gilles
80100 ABBEVILLE   Picardie   (FRANCE)
Téléphone / Fax
(33) 03.22.31.01.55.